Editorial n°7 : Hommage à Jean-Paul Belmondo

par Joël Girod


Si sa filmographie est considérable, la revue de l’Académie d’Armes de France se doit de souligner la marque particulière imprimée par Jean-Paul Belmondo aux films de cape et d’épée.

Incarnant successivement Dominique Cartouche dans le film éponyme de 1962 réalisé par Philippe de Broca, puis Nicolas Philibert en 1971 dans « Les Mariés de l’an II » de Jean-Paul Rappeneau, Jean-Paul Belmondo a donné à ce genre cinématographique deux pépites remarquables.


Et c’est dans « Cartouche » que « l’acteur-cascadeur » a magistralement mis en valeur l’escrime artistique que nous affectionnons tous.

On se souviendra longtemps du duel collectif où le Maître Claude Carliez, qui a formé ce comédien à l’escrime artistique, incarnant un aristocrate un peu trop sûr de lui, se trouve finalement enfermé par Jean-Paul Belmondo dans une remise au terme d’un féroce combat remporté haut la main par le virevoltant et facétieux Cartouche.


C’est une nouvelle page qui se tourne avec le départ de cet artiste formidable qui vient de remettre l’épée au fourreau bien tristement, mais sans rien abdiquer de son panache, tel Cyrano que Belmondo incarna sur scène.


Merci à vous, Monsieur Belmondo, et comme il est d’usage chez les escrimeurs en fin de séance il est temps d’annoncer : deux appels, saluez !


(c) 1962 STUDIOCANAL – TF1 DA – VIDES S.a.S (ITALIE). TOUS DROITS RÉSERVÉS.